Cette semaine, j’ai eu la chance d’aller voir au Théatre Municipal de Coutances la piéce de théâtre de Kerry James, A vif.

Deux futurs avocats se confrontent lors d’un concours d’éloquence. La question à la quelle ils doivent répondre, l’Etat est-il seul responsable de la situation actuelle de Banlieues en France ?

L’un expose les faits en considérant que l’État est seul responsable. Et l’autre met en avant la responsabilité de chacun de sa condition. Cette joute verbale, politique et philosophique entraine les deux acteurs dans un jeu plein de dynamisme. Kerry James dans l’écriture fine de cette pièce met à mal les représentations de chacun et les bousculent. La langue Française est utilisée avec tant de finesse qu’elle percutent dans les mots et les rythmes, tout autant que les arguments usés par les protagonistes. Les notions de déterminisme, de liberté et de responsabilité sont au cœur de cette échange vif et plein de nuance. Le ton ferme,utilisé par les deux comédiens donne l’impression d’être sur un ring de boxe. D’un coté Yann Jarreaudière, joué par Yannick Landrein, enfant de grande famille possédant toutes le clés de la réussite sociale et Souleymane Traoré, exemple de la méritocratie par l’école d’un ancien enfant de banlieue. Les deux personnages soulévent de l’affection livrant au delà d’une liste d’arguements, leur histoire personnelle

C’est une pièce qui ne laisse pas de marbre. Elle bouleverse, fait vibrer, rire … Bref on vit, on pense, on réfléchie.

Et une chance après être sortie de la salle, on peut relire ce texte et s’attarder sur les mots.

La pièce tourne dans toute la France, je ne peux que vous conseiller d’aller la voir. Je vous laisse ici , les dates de la tournée de 2018.

Publicités

Début Décembre, je suis allée voir l’exposition Dada Africa, Sources et Inspirations Extra-Occidentales au Musée de l’Orangerie grâce à France Culture (J’avais gagné deux places sur leur site internet).

L’affiche de l’exposition m’avait énormement plu. Toutes ces couleurs, ces formes géométriques… Et ce titre !!!! On parle de ce titre ? Dada Africa, une belle allitération pleine de rythme et d’invitations au voyage. Je dois avouer que la juxtaposition des deux mots m’ont charmé. J’ai un petit cursus en anthropologie. Et j’ai depuis développé un vrai goût pour l’art des civilisations extra-européennes.

Ni une, ni deux, direction le Musée de l’Orangerie !

Et quel musée ! Tout d’abord sa localisation, il se situe dans le jardin du Luxembourg (celui avec les fameuses chaises vertes) entre la Seine, la place de la Concorde et le Louvre. On s’entend, il y a pire comme endroit. Comme son nom l’indique, le musée a eu comme premiére fonction d’abriter durant l’hiver les oranger qui décoraient le jardin du Palais des Tuilleries de l’empereur Napoléon III. C’est suite à la Première Guerre Mondiale que l’Orangerie se transformera en un lieu culturel, avec le don du grand ensemble des Nymphéas de Claude Monet.

La salle ovale des Nymphéas donne un aspect d’immensité et de quiétude. Voir les personnes s’assoir dans le centre, se pencher sur les toiles est très apaisant. Les couleurs sont magnifiques. On va du pastel au bleu presque noir. C’est subjuguant. C’est une expérience que je vous recommande.

Dada Africa

Cette exposition présente les différentes oeuvres dadaistes inspirées des arts extra-occidentales. Le courant Dada souhaitant faire fi des valeurs traditionnelles occidentales, les artistes sont allés s’approprier des formes et des techniques d’outre-mer. Ce qui est intéréssant dans cette exposition c’est la juxtaposition des oeuvres dadaistes et des pièces d’art venant de civilisations lointaines. Le mouvement Dada a permis d’envisager ses objets comme des oeuvres d’art à part entière et non plus comme des objets avec une valeur sociale, rituelle, sacrée.

De ce fait, je dois l’avouer c’est la section Dada fusion qui m’a le plus plu. Les assemblages donnent des oeuvres qui imposent aux visiteurs à s’attarder sur les moindres détails. Les collages d’Hanna Höch mélangent d’images issues de magazines de mode et de revue d’avant-garde, m’ont beaucoup touché, soulevant chez moi un sentiment d’immense joie et de chaleur.

Les broderies sont également très suprenantes par les couleurs, les formes et les dimensions choisies.

L’exposition prend fin le 19 Février 2018. C’est une belle occasion de faire un tour sur Paris.

Dada Africa, Sources et Inspirations Extra-Occidentales au Musée de l’Orangerie, du 18 octobre 2017 au 19 février 2018.

Comme chaque nouvelle année, nous sommes remplis de plein de belles et bonnes intensions. Pour moi, je ne vous ferez pas de listes, mais en tout cas une chose est sur j’ai envie d’écrire un peu plus … ici.

Vous me direz pas difficle j’écris un post part an. Donc cette année je vais être plus réguliére. Et j’ai surtout envie de partager mes ressenties. Je ne sais pas encore quelle formes vont prendre les posts, mais bon je me lance.

Là je souhaite surtout vous partager la liste des choses que je vais voir, concerts et spectacles, en 2018. Je pense faire un prochain billet sur mes envies pas encore concrétisées. Tu comprendras que les billets ne sont pas encore achetés.

Et comme dirait mon ami Dora, Let’s go !

Janvier

14 Juillet-Théâtre des Cordes à Caen

A vif-Théatre Municipal à Coutances

M comme Mélies-Comédie de Caen à Hérouville Saint Clair

J’ai un nouveau projet-Théâtre des Cordes à Caen

Nina Simone-Théâtre des Cordes à Caen

Février

Nigerian Drama-Théâtre des Cordes à Caen

Mars

Ghostpoet au Cargo à Caen

Avril

Gael Faye au Big Bang Café à Hérouville Saint Clair

Juillet

Festival Beauregard à Hérouville Saint Clair

Et vous, 2018 vous avez prévu quoi ?

Week-end à Barcelone

Mi-Octobre, je suis partie quelques jours , quatre pour être précise, à Barcelone.

C’est une de ces villes d’Europe dont tout le monde te parle. Donc nous voilà partie pour quatre jours dans la ville catalane.

Bref , direction le quartier de Poblenou entre la mer, le quartier des JO et les anciennes usines. Dans cette ville très très touristique, ce quartier fait le mix parfait entre architecture contemporaine et bati ancien.

Ne connaissant pas du tout Barcelone, pour moi, enfin dans mes clichés, Barcelone c’est   le parc Guell, l’architecture de Gaudi, la Sagrada Familia, les tapas et le vin.  Et oui pour moi le combo gagnant pour des vacances,  c’est culture et gastronomie.

Parce que le Manger, c’est la vie.

Du coup pas le choix dans ces quatre jours il a fallu faire tous ces incontournables.

Comme pour beaucoup de personne je pense l’Auberge Espagnol est vraiment pour moi qui m’a fait découvrir Barcelone. (Et oui j’ai fait allemand deuxiéme langue.) Il y a donc cette fameuse scéne  entre Romain Duris et Judith Goderech au Parc Guell.  Contraiement aux acteurs , aujourd’hui on ne peut se rendre sur tout le parc librement. En effet, il faut payer (7euros) et surtout réserver son entrée pour pouvoir visiter le parc entiérement. Cependant, il est tout de même possible de le visiter de maniére gratuite et d’y faire une très belle balade. Forcement le goût de gratuit, c’est sans la fameuse salamendre.

DSCN1308.JPG

DSCN1299.JPG

Je vous conseille vivement de vous arreter à la station de métro Vallcarca. C’est le moyen de découvrir la ville sans les touristes et de faire une belle balade. C’est un quartier populaire qui n’a pas du tout de vocation touristique. Du coup, on  sent une tout autre atmosphére. Barcelone de vient alors une ville humaine pleine de couleur. Alors si tu aimes le street art et les quartiers où les habitants s’investissent, welcome.

DSCN1267.JPG

DSCN1264

DSCN1270

Et puis il y a Antoni Gaudi, difficile de faire l’impasse sur ses chefs d’oeuvre qui ornent cette ville. Donc un petit tour devant la Casa Batllo, immeuble magnifique par sa richesse de détail et sa magestuosité. Malheusement, rebuté par la foule, la visite à été impossible.

DSCN1435.JPG

Et puis, il y a la fameuse, la grandiose Sagarda Familia. Elle est a coupé le souffle. Je vous conseille vivement de réserver la visite et un audio-guide, soit avant votre départ ou deux jours avant, ici.  (En octobre, impossible d’avoir des places la veille pour le lendemain.)

DSCN1688.JPG

DSCN1733.JPG

Ce qui est assez frappant dans cette basilique c’est la lumiére.C’est une expérience à la fois esthétique et mystique.

Bref, Barcelone est une capitale européenne à faire et qui se mérite si on veut sortir un peu des sentiers battus. Donc je pense que je ne serai pas sans y retourner. Et pour finir ce billet, quelque photos pêle-mêle.

DSCN1474.JPG
Street Art Made in Catalonia
DSCN1508
Façade à El Raval
DSCN1367
Choix tout en typographie

DSCN1358

DSCN1489

DSCN1354

DSCN1518
Parce que les Normands sont partout – Oré

Week-End à Londres

Direction Londres, une de mes capitales favorites en Europe… Après Berlin.

Comme j’ai la chance de vivre en Normandie, je suis partie pour Londres en bateau. Le principe c’est de partir le vendredi soir d’Ouistreham, puis de prendre le samedi matin un bus de Portsmouth pour Londres. Puis on remet la même chose le samedi soir pour revenir en terre normande le dimanche matin. Pour plus d’information je vous mets le lien vers Brittany Ferries.

Du coup arrivé à Londres le samedi matin, vers 9h30. Le bus nous dépose près de Hyde Park et Marble Arch, non loin d’Oxford Street. Comme toute petite Frenchie à Londres, j’ai couru vers Primark, Urban Outfitters, New Look, Forever 21 et Mark & Spencer.

Et comment vous dire, Mark & Spencer est juste Mon magasin préféré, So British. Du sous-sol, avec l’espace dédié à la nourriture,immense et super bien présenté, au dernier étage avec l’espace restauration et décoration, je suis en amour avec tout ce que je vois. Non je ne suis pas excessive. Et comment dire en cette période de fête qui approche, je vous laisse imaginer la profusion de bougie, couronne, sapin et itoutitout.  C’était beau ! C’était beau !

Après ce petit intermède shopping, dans l’avenue la plus commerçante alias jepeuxtuertoncomptebancaire, je suis allée dans le quartier de Brixton. Dépaysement assuré en sortant du métro au son des Steel Bands. Du coup je suis allée découvrir le fameux marché de ce quartier. Comme il y a une grande communauté jamaïcaine, j’ai pu trouver plein de fruit et de légume que je ne peux trouver sur Caen. Le marché est plein de couleur et d’odeur. J’y ai gouté un smoothie sur un stand éthiopien. So Yummy ! Et j’ai découvert Pop Brixton qui est un espace qui supporte et accompagne les projets locaux (emploi, formation, entreprise).

DSCN1776

Vous y trouverez à la fois de l’artisanat local et un espace pour manger et boire de la cuisine du monde entier.

Après ce petit moment de flânerie, je suis allée vers Westminter. Voir Big Ben ainsi que Westminster Abbey et Palace sous le soleil fin octobre, c’était juste une merveille.

Winston & Big Ben
Winston & Big Ben
Commémoration à Westminster Abbey pour Poppy Day (Armistice)
Commémoration à Westminster Abbey pour Poppy Day (Armistice)

J’ai eu très envie de monter dans London Eye, mais impossible car trop de monde. Du coup je vous conseille fortement de réserver.

DSCN1789

Toujours dans le trip culturel, Londres est juste la ville où la quasi totalité des musées sont gratuits. J’ai été vers South Kensington pour aller voir les dinosaures au National History Museum.

DSCN1849Ce musée est juste magnifique. Le bâtiment est très impressionnant de l’extérieur, mais la scénographie à l’intérieur fait vraiment la part belle à la faune et la flore.

DSCN1863J’ai été sous le charme de ce lieu où l’on peu déambuler dans le sens que l’on souhaite.

Puis j’ai découvert une petite chaine de fast food naturel, Leon. Je vous conseille d’aller voir leur compte Instagram, qui met super bien en valeur ce qu’il propose, des plats de fast food naturel avec une petite touche méditerranéenne.

Et j’ai fini ma journée dans le magasin Harrod’s. J’ai été obligé de faire un tour du coté des décorations de Noel. Et là j’aurai pu faire une syncope tellement c’était beau, mignon et ça sentait la cannelle. Malheureusement pour moi, je n’ai pas la place de mettre un vrai sapin chez moi. Donc je n’ai rien ramené de là bas, sauf plein de paillette dans mes yeux.

Bref, ce petit trip londonien m’a vraiment donné envie d’y retourner. C’est une destination touristique sans trop l’être non plus. Tout ce que j’aime dans une ville. Du coup je pense que l’été prochain ça sera direction le Carnaval de Notting Hill…

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑